Journée mondiale sans sacs plastique 2020

Spread the love

Pourquoi est-il urgent d’agir ?

A l’occasion de la Journée mondiale sans sacs plastique ce vendredi 3 juillet 2020, Rue Juliette revient sur l’utilisation du plastique et le danger qu’il représente pour nos écosystèmes.

Le plastique en quelques chiffres

Matériau omniprésent de notre quotidien, le plastique représente un réel danger pour l’humanité et pour la biodiversité. Voici les 10 chiffres qui le prouvent retenus par Rue Juliette :

  • Plus de 40 % du plastique mondial n’est utilisé qu’une fois, avant d’être jeté.
  • Dans le monde, on vend près d’un million de bouteilles en plastique chaque minute.
  • Les estimations sur la durée de vie du plastique vont de 450 ans à l’infini.
  • Environ 700 espèces d’animaux marins ont déjà ingéré du plastique ou ont été piégés dedans.
  • D’ici 2050, toutes les espèces d’oiseaux marins mangeront du plastique régulièrement.
  • La plus grande décharge de plastique flotte entre les Etats-Unis et le Japon et représente 1,6 million de km². Cela équivaut à 3 fois la surface de la France !
  • Les consommateurs de produits marins ingèrent jusqu’à 11 000 microparticules de plastique par an.
  • On consomme 10 millions de sacs en plastique par minute dans le monde, soit environ 5 000 milliards par an.
  • La pollution plastique cause la mort d’1,5 million d’animaux tous les ans.
  • On jette 1 milliard de pailles non recyclables chaque jour. Bonne nouvelle tout de même : celles-ci seront interdites au sein de l’UE dés 2021 !

L’initiative de la Journée mondiale sans sacs plastique

Origine :

Lancée il y a plus de 10 ans par le réseau Gaia/Zero Waste Europe, l’opération du 3 juillet invite citoyens et associations à organiser des événements visant à interdire la production et la distribution de sacs plastique à usage unique dans le monde. Cette opération a été entreprise initialement pour susciter une prise de conscience mondiale concernant les dangers du plastique pour la faune et la flore.

Evolution de l’utilisation du plastique :

Depuis 2016, les sacs plastique à usage unique sont interdits à la vente en France, mais le jetable est encore présent partout (dont les sacs plastique à usage unique), notamment en raison d’un faible contrôle. Nos poubelles sont encore remplies à 50% d’emballages contenant pour la plupart du plastique !
Dans le monde, la Corée du Sud a interdit les sacs plastiques et les tasses à café jetables en 2018. L’Inde a quant à elle voté une interdiction du plastique à usage unique pour 2022. Le Bangladesh a été le premier pays au monde à interdire les sacs plastiques en 2002.

Aujourd’hui, le mouvement est devenu plus global et certains pays, comme le Canada ayant commencé par quelques provinces, étendent progressivement l’interdiction de sacs plastique à l’ensemble du territoire.

Mais il reste encore tellement d’efforts à fournir, et cette journée est l’occasion pour chacun de réfléchir et d’agir pour réduire notre usage de sacs plastique, et plus largement de tout emballage plastique.

Le plastique à l’heure du Covid-19

Les inquiétudes…

Si le vrac a progressé de 41% en France en 2019, les supermarchés et magasins bio ont vu s’opérer un retour en arrière avec l’arrivée de la pandémie. Le DG de Naturalia (chaîne de magasins bio) affirme que les clients ont eu tendance à se tourner davantage vers des produits emballés depuis l’arrivée du virus. En effet, un sondage OpinionWay-Sodastream montre que 66% des Français privilégient les aliments emballés en temps de crise sanitaire. Ce phénomène, combiné à l’utilisation massive de masques et gants à usage unique aurait de quoi inquiéter les adeptes du zéro déchet.

…Mais pas pour tous !

Vrac et hygiène ne sont pas incompatibles, bien au contraire ! Ainsi le PDG d’Un Air d’Ici, PME spécialisée dans les fruits secs et céréales en vrac a expliqué que “Contrairement aux idées reçues, choisir des produits emballés ne garantit pas de se protéger davantage des risques de contamination, puisque de nombreux consommateurs peuvent les manipuler, pour en sélectionner un au fond du linéaire par exemple.

Les spécialistes du vrac, pour leur part, avec l’aide de Réseau Vrac, se sont adaptés. Ils ont notamment rapidement mis en place des règles encore plus strictes que les recommandations gouvernementales ! De plus, ils ont su très vite rassurer leurs clients et en ont vu de nouveaux franchir la porte de leur boutique à la recherche de traçabilité et du “mieux manger”.

D’ailleurs, depuis ce lundi, le Ministère de la Transition écologique et solidaire s’est associé à Réseau Vrac et a repris ses mesures pour informer commerçants et consommateurs sur les bonnes pratiques d’hygiène à appliquer pour faire ses courses en vrac sans risque.

Mesures recommandées par le Ministère de la Transition écologique et solidaire & Réseau Vrac
Mesures recommandées par le Ministère de la Transition écologique et solidaire & Réseau Vrac
Chez Rue Juliette

Au vu du contexte actuel, Rue Juliette souhaite revenir sur l’importance de cette Journée mondiale sans plastique et la soutenir. En effet, les principes de Rue Juliette sont en accord avec cette initiative puisqu’il s’agit de démocratiser le vrac pour tendre vers une meilleure consommation et une réduction générale des déchets.

Lutter contre l’accumulation de déchets, notamment en plastique, est plus que jamais primordial à l’heure où le retour au “tout jetable” est considéré par une certains comme plus sûr et hygiénique.

Pour Rue Juliette, l’emballage jetable n’est ni plus sûr ni plus hygiénique : le plastique est une des surfaces où le virus “survit” le plus longtemps. Le suremballage génère une quantité de déchets énorme sans pour autant protéger les consommateurs du Covid-19. Au contraire, le remplissage des silos à vrac est réalisé par le commerçant dans le respect des normes les plus strictes. Et puis chez Rue Juliette, la consigne est un bon moyen de finir de rassurer les clients. Les contenants, remplis par nos soins, sont désinfectés après chaque utilisation. Un gage d’hygiène supplémentaire.

Sources

Et vous, quelle sera votre prochaine initiative pour réduire le plastique de vos vies ? Nous vous proposons ici un petit pas-à-pas pour réduire ses déchets facilement !
Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à nous le dire en commentaire et à le partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.